BIM ELEC - 2ème article : Apporter une vraie valeur ajoutée au projeteur électricien !

Triangle Metier

La dématérialisation est la première étape incontournable dans la transformation digitale des entreprises. Elle consiste à substituer des documents papiers par des fichiers numériques ou à créer directement des documents numériques pour les intégrer à différents process. La dématérialisation permet ainsi une meilleure gestion et facilite l’accès aux données et aux documents.

Dans la première partie (lire notre 1er article) , nous avons planté le décor. Notre ambition en tant qu’acteur de ce marché, est de nous consacrer au métier de l'exploitation et comment aider dans la transformation digitale des entreprises. Si la dématérialisation est la première étape incontournable qui offre une meilleure gestion et facilite l’accès aux données et aux documents, nous allons voir à travers cet article la valeur ajoutée apportée au projeteur électricien.

Le BIM permet effectivement au niveau de la conception (type REVIT® d’Autodesk) de pouvoir étudier le projet en mode collaboratif. L’utilisation conjointe d’outils connectés réduit ainsi les pertes de temps, les tâches superflues, les risques d’erreur de ressaisie, permet d’enchainer les processus au moment le plus propice de l’étude dans un souci de productivité et de performance économique.

Mais qu’en est-il de la réduction des coûts de matières premières, en particulier lors du choix des câbles et de leur dimensionnement ?

En phase d’étude, le projeteur électricien va devoir enchainer plusieurs analyses :

  • Identifier des éléments graphiques déjà présents dans la maquette (luminaires...)

  • Implanter de nouveaux équipements électriques sur la couche graphique (Luminaires, prises de courant, armoires de distribution, etc.)

  • Implanter des tableaux divisionnaires et des boîtes de dérivation

  • Créer les cheminements et les gaines, pour le passage des câbles

  • Etre particulièrement attentif aux réservations dans les murs permettant le passage des câbles, mais aussi au cheminement en 3D prenant en compte des élévations de niveau

  • Câbler les luminaires, prises de courant, boîtes de dérivation et tableaux divisionnaires

  • Câbler des appareils courants faibles

  • Dimensionner correctement les tableaux en affectant chaque élément terminal à un tableau.

Avant l’existence de la maquette numérique, le projeteur électricien devait travailler simultanément sur plusieurs logiciels. Il devait saisir et modifier à plusieurs reprises les données issues de l’implantation en 2D des composants sur les différents plans d’étages du bâtiment, du calcul des réseaux et des différentes protections en armoire, des schémas électriques.  Il devait vérifier en permanence si ces modifications nombreuses et fréquentes, en phase de conception voire même pendant l’exécution du chantier, restaient compatibles avec le choix de cheminement des câbles qu’il avait lui-même choisi. Il lui fallait aussi vérifier à chaque modification la compatibilité de ces choix aux réservations qui lui étaient imposées.

Aujourd’hui, avec la maquette numérique, le projeteur a l’opportunité d’utiliser des logiciels interconnectés, pouvant ainsi créer ses circuits électriques dans la maquette numérique, en récupérer les données pour effectuer le calcul du réseau et des protections en armoire, voire même concevoir les schémas électriques des différentes armoires.

Recent comments

Laissez un commentaire

Aucun commentaire n'a été posté pour le moment.

Add comment

Articles similaires

À lire également

Triangle Metier
Maintenance et numerique

Le numérique au service de la maintenance

Le développement du numérique et des logiciels métier dans la gestion et la maintenance des équipements et/ou des bâtiments vous permettent aujourd’hui d’améliorer vos pratiques et vos performances au quotidien, grâce à des outils de contrôle et d’intervention numériques.

Gestion de projets installateurs electriques

3 leviers indispensables pour Installateurs électriques :

Pour regagner en efficacité et en compétitivité, il existe plusieurs leviers sur lesquels les structures d’études peuvent agir. L’optimisation des processus et des méthodes de travail (qui se préfigurent avec l’arrivée progressive des méthodes BIM) vont permettre aux professionnels de réaliser des projets plus rentables, s’ils anticipent leur transition dès maintenant.

article bim

Le BIM devient au fil des jours un élément central des échanges entre professionnels, avec l’intention affichée de prendre en compte le cycle de vie d’un bâtiment à toutes les étapes :

  • Lors de sa conception
  • Lors de sa construction
  • Lors de son exploitation.

 

Nul doute concernant l’implication du BIM dans ces deux premières étapes au vu des nombreux projets mettant en œuvre une maquette numérique. Par contre, il subsiste sans aucun doute un véritable champ d’exploration concernant le BIM Exploitation et les outils qui y seront dédiés.